Qui sommes-nous?
Installations portuaires
Activités portuaires
Règlementation - Sécurité
Tarification
Portail Pélagie-Cormier
Location de salles
Plan du site   |  English
Accueil  >  Rendez Vous Minganie  >  La Minganie  >  Est de la Minganie
Attraits de l'Est de la Minganie

En parcourant les lignes qui suivent, vous découvrirez que la portion «est de la Minganie», en plus d’être généreuse de nature, l’est tout autant de culture.

Avant 1996, cette portion du territoire était encore inaccessible par la route à partir de Havre-Saint-Pierre, et ce en raison de la nécessité de construire plusieurs ponts pour traverser les magnifiques rivières que vous découvrirez le long du parcours routier.

Bonne route !



Château de Baie-Johan-Beetz

© Marc Loiselle, ACSL

Château de Baie-Johan-Beetz



En plein cœur du village de Baie-Johan-Beetz se dresse fièrement dans un décor enchanteur, «le Château ». Cette belle demeure d’une époque révolue est communément désignée ainsi par les gens du village en hommage à son bâtisseur, aristocrate et naturaliste venu de Belgique, Johan Beetz, cet homme qui a marqué l’histoire du village.

Construit en 1897, et classé monument historique en 1979, ce beau bâtiment fait revivre aujourd’hui l’histoire de ce grand homme et de ce village qui porte désormais son nom.






Galets de Natashquan

© Marc Loiselle, ACSL

LES GALETS





En avancée du village, une douzaine de petits bâtiments serrés les uns contre les autres reposent aussi mystérieusement que bravement sur une minuscule presqu’île. On les appelle les « Magasins du Galet ».

Devenus avec le temps l’emblème du village, ce lieu qu’on nomme communément « Les Galets», a récemment été classé site historique par le gouvernement du Québec.

Sur leur assise de granite polie par la mer, ces « magasins » ont bravé le temps, le vent et les embruns. Sorte d’entrepôts pour les agrès de pêche, lieu de salage et de séchage de la morue, hangars de conservation de l’huile de loups-marins, ces bâtiments appartenaient jadis aux pêcheurs de Natashquan et aujourd’hui devenus la propriété des artisans pêcheurs de l’endroit.





Centre d'interprétation Le Bord du Cap

© D. Poitras, ATR Duplessis

CENTRE D’INTERPRÉTATION LE BORD DU CAP


Ce centre propose une reconstitution du magasin général de Natashquan. En plus de l’exploitation de ce thème, on y retrouve 35 thématiques sur l’histoire du village et un espace réservé à la musique traditionnelle, à la boîte à chanson mais particulièrement aux chansons de Gilles Vigneault, le grand poète québécois originaire de ce coin de pays.

En empruntant le « Parcours des Anciens», cette magnifique promenade de bois qui longe la baie de Natashquan, vous passerez devant ce musée. Prenez le temps de vous y arrêter car une visite en ces murs est incontournable pour bien saisir le mode de vie des gens du pays.





La vieille école de Natashquan

© Charlotte Cormier

LA VIELLE ÉCOLE


Les murs de cette vielle école ont été témoins des premières années d’études de Gilles Vigneault, ce grand poète et chansonnier québécois.

Aujourd’hui convertie en musée, la «Vieille école » abrite une exposition sur l’œuvre de Vigneault, celui qui a su si bien chanter, louanger et faire revivre son pays et certains personnages colorés de l’endroit.

En visitant la « Vielle école », vous ferez la connaissance de gens qui ont vraiment existé et vous comprendrez un peu mieux, à travers les chansons de Vigneault, le mode de vie de ceux-ci. Histoires de pêche, de chasse et de trappe, de relations entres les autochtones et allochtones, de secrets, de danse et de musique mais aussi de départs. On y sent l’âme de ces personnages qui ont fait partie de la vie et de l’histoire de Natashquan.

C’est souvent le cœur plein d’émotions que les gens repartent de ce lieu si vivant. Voilà donc une belle façon de découvrir Natashquan.




Trait de scie, Aguanish

© Mélissa Bélanger
TRAIT DE SCIE


Des guides expérimentés vous feront vivre une étonnante aventure dans le cadre d’une excursion sur la rivière Aguanus vous menant au canyon nommé le « Trait de scie » en raison de l’aspect particulier que prend ce cours d’eau sur une certaine distance du parcours vous menant à la 3ième chute. Les excursionnistes expérimenteront tantôt une randonnée en embarcation motorisée, tantôt la randonnée pédestre sur de petits sentiers avec trottoir de bois ou sur le terrain naturel environnant la rivière.

Une activité familiale d’une durée de 2 à 3 heures permettant aussi d’observer quelques « Marmites du diable », ces trous sculptés à même le rocher par la force des courants et de petits éclats de pierres qui tourbillonnent et finissent par éroder et polir le roc pour lui donner l’aspect d’une marmite.

Plan du site   |  English